Démarrer / Trucs et astuces / Nutrition / Non, le lait d’amandes ne provoque pas le scorbut !

Non, le lait d’amandes ne provoque pas le scorbut !

2001122802402 txindoki via Compfight

Quelques articles navrants circulent ces jours-ci sur Internet se faisant l’écho d’une étude scientifique espagnole affirmant qu’un bébé aurait contracté le scorbut pour avoir été nourri exclusivement au lait d’amandes alors qu’il avait entre 2 mois et demi et 11 mois d’âge.

Une première question me vient immédiatement à l’esprit en lisant ça : ne serions-nous pas en train de tomber une nouvelle fois dans le syndrome bien connu de l’amalgame hâtif, du raccourci facile qui évite de réfléchir, tous deux étant l’expression de la plus navrante malhonnêteté intellectuelle?

J’ai dénoncé ce travers dans un autre article:

Quoi qu’il en soit, le mal est fait, l’exécrable «nouvelle» se répand et fait son travail de destruction de la vérité et de promotion du mensonge.

Voyons donc à quelle conclusion est parvenue l’« étude» qui a établi la corrélation entre la consommation de lait d’amandes et l’apparition du scorbut:

«Les laits végétaux ne constituent pas un aliment complet et

ne peuvent se substituer au lait maternel ni aux laits maternisés».

Le tout-puissant lobby du lait de vache aurait été derrière cette déclaration ronflante que je n’en aurais pas été surpris le moins du monde…

En fait, je suis plus porté à croire que derrière cette caricature d’étude scientifique, il y a simplement de piètres médecins, quelques spécimens – fort heureusement en voie d’extinction – de ces dinosaures de la Faculté qui n’ont reçu aucune formation sur les lois de la santé et de l’alimentation saine, et qui se contentent de perpétuer des poncifs éculés, des clichés obsolètes, en un mot, des mensonges.

Et puis il y a la cohorte des journalistes qui se sont faits l’écho d’une telle imbécilité. Trop belle était l’aubaine de publier un papier avec un titre tonitruant, du genre: «Alimenter les bébés au lait d’amandes provoque le scorbut», «Des végétariens attentent à la vie de leur bébé»…

Ah, la recherche du titre qui tue… Pathologie propre d’un ego journalistique démesuré.

Et puis, cette «étude» est le travail de médecins hospitaliers pour lesquels, bien sûr, tout le monde a le plus grand respect.

Une équipe de médecins, ça impressionne son monde, y compris, bien sûr, la plupart des journalistes.

Seulement voilà: les blouses blanches n’ont jamais rendu les gens plus intelligents que d’autres qui n’en porteraient pas.

En médecine comme ailleurs, l’habit ne fait pas le moine…

L’immense majorité des gens subit toujours le dictat des hommes en blanc, que j’ai largement dénoncé et analysé dans mon livre «Et si on s’arrêtait un peu de manger… de temps en temps».

En France pourtant, je constate avec satisfaction – et une certaine surprise – que les médias n’ont pas succombé à la tentation de faire du buzz sur ce scandale. Il faut vraiment taper «lait d’amande» et «bébé» pour trouver 3 ou 4 résultats sur les moteurs de recherche.

Peut-être après tout les agences de presse françaises n’ont-elles pas suffisamment relayé l’affaire…

Les laits végétaux gênent le lobby du lait

La vente des laits végétaux connaît une croissance très forte ces dernières années, et bien sûr, ça ne plaît pas au tout-puissant lobby laitier.

Depuis 12 ans, les attaques se sont succédé dans le monde entier.

Cet article  montre la regrettable manipulation des autorités administratives et régulatrices européennes par les industriels du lait pour réserver légalement le mot lait au liquide dont nos amis les animaux nourrissent leurs petits.

lait d´amandes et scorbut

Le lait de vache est un aliment sacro-saint auquel on ne touche pas.

Un bébé qui n’en consomme pas et qui présente les symptômes d’un scorbut est pour des médecins un cas d’école, et une occasion unique de publier aussitôt une «étude scientifique» aussi rigoureuse dans sa forme que fantaisiste sur le fond.

Voyons les faits:

1. L’« étude scientifique» en question. Il n’a pas été facile de l’obtenir car l’accès à ce genre de travaux est payant. Nous avons payé et sommes heureux de mettre le PDF intégral de ce texte (Estudio completo Escorbuto por leche de almendras) à votre disposition.

2. Le lait maternel : que l’allaitement maternel procure des bénéfices irremplaçables pour un bébé est un fait incontournable. Il n’y a là aucune discussion possible.

Le lait maternel est le seul qui couvre tous les besoins du bébé.

Et si la mère ne peut fournir ce lait elle-même, elle devrait s’adresser à un lactarium, et ne pas recourir automatiquement à des laits maternisés ou à des laits végétaux quels qu’ils soient.

EnganchadoCreative Commons License Daniel Lobo via Compfight

Dans les 6 premiers mois de la vie du bébé, ni les laits végétaux ni aucun lait «maternisé» ne peuvent remplacer le lait maternel, le seul et unique lait que le Créateur a prévu comme aliment parfait pour les petits humains. C’est d’ailleurs une recommandation de l’OMS, reprise par Nestlé. (A leur corps défendant?…)

Mais la conclusion de l’étude est pernicieuse car elle fait l’amalgame entre le lait maternel et les laits maternisés qui eux, sont soit à base de lait de vache, soit de lait de soja. Dans les deux cas, ça fait frémir quand on connaît la dangerosité de ces deux sinistres breuvages… (Si les raisons de cette affirmation vous font défaut, nous vous encourageons à vous informer par vous-mêmes. Nous ne pouvons refaire ici les procès du lait de vache ou du lait de soja)

3. Le lait maternisé *. N’est-il pas curieux que dans cette étude scientifique, ni dans tous les articles qui s’en sont faits l’écho, il ne soit jamais mentionné un fait établi : que le lait maternisé d’origine animale est la cause principale de l’allergie aux protéines du lait de vache, une allergie grave courante chez de nombreux bébés?

Nous avons découvert avec grand intérêt que le bébé qui a contracté le scorbut a fait une dermatite pendant ses 10 premières semaines de vie, alors que sa mère, ne pouvant allaiter, lui donnait du lait maternisé.

C’est la raison pour laquelle son médecin de famille (aujourd’hui agoni de critiques) lui avait conseillé le lait d’amandes.

Bien sûr, l’étude passe rapidement sur cette information cruciale.

Pourtant, une dermatite est un symptôme typique de l’allergie aux protéines du lait.

4. L’allergie aux protéines du lait. (ne pas confondre avec l’intolérance au lactose ).

Etonnamment, tant la fameuse et éthiquement douteuse multinationale Nestlé (voyez dans cette page à quel niveau de gravité peut arriver cette allergie dans certains cas), que l’association britannique “The Children’s Allergy Foundation, que la revue Pediatrics de la ‘American Academy of Pediatrics’, affirment toutes que cette allergie est également liée à des troubles sévères d’ordre cutané (urticaire, eczéma, rougeur ou pâleur du visage, œdème), digestif (diarrhées chroniques, vomissements, régurgitations, constipation, douleurs abdominales, etc.) et respiratoire (asthme, toux sifflante,…)

Cette allergie touche 2 à 3% des bébés du monde entier. Heureusement, avec la croissance elle ne persiste de façon chronique que dans quelque 20 % des cas. Ce sont donc des millions de personnes qui souffrent de cette allergie depuis leur prime enfance.

5. La différence entre les laits végétaux industriels et les laits végétaux naturels faits à la maison. Toujours selon l’étude en question, les parents du bébé espagnol, l’ont nourri pendant plusieurs mois uniquement avec du lait d’amandes industriel en brick, de la marque Ecomil, avec également du lait d’amandes reconstitué à partir de poudre instantanée de plusieurs marques.

lait d´amandes et scorbut

En fait, peut importe le nom de la marque, Ecomil, Gerblé, ou Bjorg…

Sur le blog laitvegetal.fr nous avons toujours insisté sur la différence abyssale qui existe entre les laits végétaux industriels et ceux qui sont fabriqués chez soi.

Vous pouvez aussi lire les conclusions de cet article sur l’histoire passionnante et méconnue des laits végétaux, fruit de notre propre recherche.

Cette nuance n’a pas traversé l’esprit des médecins auteurs de l’étude. Ils ont mis simplement tout ce qui n’est pas du lait maternel ou animal dans le même panier avec l’étique «boisson végétale», et vogue la galère.

Ils voudraient faire la promo du lait de vache qui perd rapidement la faveur du public, ils ne procèderaient pas autrement…

Pour que les choses soient claires, voici quelques caractéristiques des laits végétaux industriels :

– Ils sont pasteurisés (62° à 88 ° C) et parfois stérilisés jusqu’à 150° C.

– On leur ajoute souvent des stabilisants et émulsifiants comme le carraghénane, reconnu comme toxique, et dissimulé derrière le nom de «algues naturelles», ainsi que des « édulcorants naturels».

Ceci signifie que la majorité des nutriments des graines qui sont à la base de ces laits sont perdus. Adieu toutes les vitamines, les acides gras insaturés, les acides aminés, les enzymes, etc., qui ne peuvent se conserver que 3 à 5 jours au réfrigérateur.

Ce que l’on nous vend comme «boissons végétales» dans les supermarchés et magasins de produits diététiques, avec une durée de vie de 2 ans, n’est que de l’eau sucrée et aromatisée diversement.

C’est sûr, ils ne contiennent ni gluten ni lactose!

Et quel emballage magnifique! Toutes ces couleurs, ces beaux dessins…

Et on va payer pour cette eau aromatisée jusqu’à 7 fois ce que coûte la fabrication d’un super lait fait à la maison avec le Chufamix, en 5 minutes et avec une trace écologique réduite à presque rien.

De toute façon, nous l’avons vu, la famille du bébé a commis dès le départ l’erreur de l’alimenter avec des laits maternisés pendant les premiers mois de son existence, et ensuite avec du lait d’amandes industriel.

6. Le scorbut. Le scorbut est la conséquence d’une carence grave en vitamine C. Les marins en souffraient au cours de leurs longs voyages en mer, où ils ne disposaient pas de fruits et légumes frais pour leur fournir suffisamment de vitamine C.

Pour ce qui est du bébé de Valence, faisons preuve d’un peu de bon sens:

Qu’on lui ait donné un lait végétal industriel, comme ce fut le cas, ou du jus d’orange du commerce, du lait de vache ou de l’eau minérale, la situation de carence aurait été exactement la même, et il aurait attrapé le scorbut.

La vitamine C ne se trouve que dans les aliments frais et sains, pas dans les «produits alimentaires». Voilà l’information clé dont visiblement les auteurs de l’«étude scientifique» ne disposent pas.

7. Amélioration de l’état du bébé «quand on a supprimé le lait d’amandes».

Le rapport nous dit que vers l’âge de 6 mois, les parents du bébé ont essayé de lui donner des purées de fruits et légumes que le bébé n’a pas accepté. Mais devant l’état de santé du bébé, ils s’affolent et l’amènent à l’hôpital de Valence, où les médecins diagnostiquent rapidement un scorbut.

fruit decayCreative Commons License Robynlou Kavanagh via Compfight

On le supplémente alors en vitamine C et D, et on lui donne toute la gamme des petits pots du commerce (qui pour un hôpital, constituent naturellement une alimentation équilibrée) à base de fruits, légumes, céréales, viandes,… et, bien sûr, le lait maternisé.

Certains blogueurs font remarquer que la mère du bébé devait être une bien mauvaise cuisinière car le bébé accepta les petits pots à l’hôpital alors qu’il avait refusé les préparations maison de sa mère…

Nous considérerons ici que ce qui permit d’améliorer l’état de santé du bébé fut avant tout la prise massive de vitamine C.

Conclusion officielle de l’«étude scientifique» :

«Les laits végétaux ne constituent pas un aliment complet et

ne peuvent se substituer au lait maternel ni aux laits maternisé».

Notre conclusion :

Nous nous trouvons une fois de plus devant un cas flagrant d’étude scientifique biaisée et incomplète, qui reflète uniquement les préjugés et les graves carences des médecins en matière de lois de la santé et de la vie.

Rappelons que les médecins sont des spécialistes des maladies, pas de la santé…

_IGP3405Creative Commons License PWRDF via Compfight

Que sur la base d’arguments fallacieux on puisse conclure que les laits végétaux ne sont pas des aliments complets et que les laits maternisés sont irremplaçables, ne fait pas honneur à la profession médicale.

Et le pire est que des journalistes, dont le métier est de rechercher la vérité, aient reproduit à l’identique une telle affirmation en démontrant leur ignorance du fait bien établi que les laits maternisés sont la principale cause d’allergie chez les bébés et que les «boissons végétales» du commerce n’ont rien à voir avec de véritables laits végétaux, laisse pour le moins songeur quant au monde dans lequel nous vivons, dominé par des médecins incompétents et des journalistes peu consciencieux.

Les deux seules informations que nos lecteurs intéressés par une véritable éducation de santé retiendront ici sont les suivantes:

– Jusqu’à l’âge de 6 mois, on ne doit donner rien d’autre à un bébé que du lait de femme.

– Les seuls laits végétaux qui soient dignes de ce nom sont ceux que vous faites chez vous, avec des fruits oléagineux ou des graines saines, et que vous buvez dans les 24 heures qui suivent leur préparation.

Nous terminerons avec un petit rappel historique qui nous semble particulièrement approprié:

Pendant des milliers d’années, les «matrones» qui aidaient les femmes à accoucher (à la maison, bien sûr; on n’avait pas encore médicalisé la naissance…), clamaient «le sein avant toute chose» comme loi de santé incontournable.

C’est la raison pour laquelle il y avait des nourrices, qui pouvaient se substituer aux carences en lait d’une mère. Rappelons qu’aujourd’hui, si les nourrices ont (malheureusement) disparu, il existe des banques de lait maternel, ou lactariums, trop peu nombreux, mais qui sont une aide précieuse si vous en avez un près de chez vous.

Retrouvez la carte de France des lactariums sur le site de perinat-france.

Mais le point important ici est que le recours aux laits végétaux en cas d’insuffisance de lactation a été conseillé par les matrones depuis des temps très anciens, en particulier autour de la Méditerranée et en Amérique du Sud.

Et souvenez-vous également qu’après 6 mois d’allaitement au sein, il est parfaitement possible d’ajouter aux laits végétaux faits maison tous types de fruits mûrs et les légumes frais de saison.

Sachons écouter la sagesse ancestrale plutôt que les journalistes incultes de la presse à sensation, qui ne prennent pas la peine de faire un minimum de recherche avant d’informer le public.

Fiez-vous à votre instinct, sur la base des informations ci-dessus, qui ne sont que du bon sens, plutôt qu’aux discours imprécatoires d’un monde médiatique stressant et asservissant.

Libérez-vous de la peur et réappropriez-vous la pleine responsabilité de la gestion de votre vie. Vous n’avez besoin que d’un peu de discernement et de sagesse.

Bonne route sur le chemin de la santé et de la joie.

Bernard Clavière

Adaptation française de l’article original de Andoni Monforte, inventeur de Chufamix.

  • -28%

    Vegan Milker Classic

    25,89
  • Vegan Milker Soul
    -28%

    Vegan Milker Soul

    42,89

S'inscrire à la newsletter

Entradas relacionadas

Renforcez vos défenses avec du lait et des jus

Renforcez vos défenses avec du lait et des jus

Maintenir le système immunitaire fort est un excellent remède pour prévenir toutes sortes de maladies et jouir d’une bonne santé. Le faire est facile, gratuit et peut être agréable. Le système immunitaire est renforcé naturellement et efficacement si nous prenons soin...

Les laits végétaux qui aident à réguler le cholestérol

Les laits végétaux qui aident à réguler le cholestérol

L'excès de cholestérol est un problème de plus en plus répandu à tous les âges. La régulation du taux de cholestérol dans notre corps est directement liée à nos habitudes de vie saines, telles que l'exercice et le maintien d'une alimentation variée, riche en graisses...

Les 7 laits végétaux avec plus de protéines

Les 7 laits végétaux avec plus de protéines

Nous savons que les laits végétaux faits maison sont une source de protéines mais savons-nous quel lait végétal contient le plus de protéines? J'ai fait une liste de laits végétaux qui se distinguent par leur haute teneur en protéines végétales que, je l’espère, vous...

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Pin It on Pinterest

Share This