Démarrer / Trucs et astuces / Comparaison entre ustensiles pour l’élaboration des laits végétaux

Comparaison entre ustensiles pour l’élaboration des laits végétaux

Vous nous demandez souvent quelle est la différence entre faire des laits végétaux avec le Vegan Milker (ou Chufamix), ou avec d’autres systèmes et ustensiles existants.

Afin de dissiper les doutes, nous avons réalisé il y a quelques années une étude comparative très détaillée des machines, filtres et ustensiles du marché pour la fabrication de laits végétaux.

De nouvelles propositions sont récemment apparues, que nous avons analysées afin de vous donner la vision la plus à jour possible.

La clé du succès de Vegan Milker

Pourquoi sommes-nous leaders dans les ventes et le prestige étant une petite entreprise qui investit très peu dans la publicité ?

Vegan Milker® est depuis 5 ans l’outil de production de laits végétaux le plus vendu et le mieux évalué en Europe (données objectives vérifiables sur Internet).

Nous sommes également la seule entreprise qui fabrique notre ustensile en Europe et avec des matériaux d’origine européenne et nord-américaine. Tous nos concurrents sans exception fabriquent leurs sacs, ustensiles et appareils en Chine.

En outre, nous sommes en concurrence avec de grandes entreprises, souvent gérées par des fonds d’investissement, et avec des investissements publicitaires de plusieurs millions qui vendent également de nombreux autres produits.

Comment pouvons-nous alors être les leaders du marché en Europe?

Simplicité, polyvalence et émulsion inégalées.

Vegan Milker® est la seule alternative au marché qui a accordé un brevet comme invention grâce à son système d’émulsion centrifuge nouveau, unique et radicalement différent du reste. C’est très simple à comprendre :

Pour utiliser les systèmes existants que nous analyserons ci-dessous, les fruits secs, les céréales ou d’autres graines sont d’abord broyés ou broyés avec de l’eau. Et après on filtre le liquide.

Dans le cas de Vegan Milker® (en combinaison avec n’importe quel mixeur), nous broyons et filtrons à la fois, générant un processus d’émulsion unique qui est ensuite accompagné d’un processus de pressage de la pulpe avec son pilon.

Les lames du mixeur montent et descendent dans le filtre de Vegan Milker®. Cette mobilité permet d’optimiser le processus de broyage et de générer l’émulsion centrifuge continue nécessaire pour extraire l’essence de n’importe quelle graine aussi petite soit-elle, en créant des boissons végétales plus crémeuses et concentrées.

Pour vérifier ce que nous avons expliqué, nous encourageons ou défions quiconque à élaborer un lait de graines de chanvre avec Vegan Milker® ou avec l’un de ses concurrents en utilisant le même grammage et le même temps de traitement, donné que le lait de graines de chanvre entier (non pelé) est à la mode, étant une petite graine difficile à broyer

Simplement et objectivement, la comparaison est très difficile.

Quoi qu’il en soit, par le respect que nous avons pour vous, nous mettrons de côté notre affection pour notre invention, au moins, pendant que nous écrirons cet article. Nous analyserons les différentes alternatives une à une pour pouvoir montrer en détail leurs vertus, leurs défauts et leurs différences avec Vegan Milker.

Différences entre les ustensiles pour la fabrication de laits végétaux

Nous avons synthétisé toutes les informations dans un tableau en un seul coup d’œil pour vous donner une idée générale. Dans la colonne latérale gauche, vous pouvez voir toutes les catégories de produits que nous allons comparer, de sorte que, si vous êtes intéressé par une en particulier, vous pouvez la chercher dans les descriptions qui suivent pour obtenir des informations supplémentaires.

1-Sac à lait.

Nous allons commencer avec la méthode plus simple. Le sac à lait (nutbag ou cheesecloth en anglais) est l’élément le plus simple pour faire des laits végétaux. Il est utilisé depuis longtemps pour filtrer ou filtrer les laits végétaux dans toutes les cultures du monde.

Il existe des versions de toiles en coton, chanvre, et en nylon (cette dernière version que nous déconseillons tout particulièrement si vous utilisez de l’eau chaude dans l’élaboration).

Tous les sacs à lait qui existent actuellement sur le marché sont fabriquées en Chine, bien que, dans de nombreux cas, les sociétés qui les commercialisent cachent avec zèle leur origine.

Différences avec Vegan Milker®

1- Efficacité au broyage et filtrage : les graines doivent d’abord être broyées avec de l’eau. Pour ce faire, vous pouvez utiliser un mixeur manuel ou un robot de cuisine complexe. Une fois la graine broyée avec de l’eau, le mélange est filtré à l’aide du sac à lait.

Vegan Milker, fait ces deux étapes à la fois. À l’aide d’un mixeur manuel, le lait végétal est broyé et filtré en une seule étape. Pour finir la tâche, on presse la pulpe à l’aide d’un pilon qui vous permet de presser les gouttes piégées dans cette pulpe.

2- Émulsion : Le fait de broyer et de filtrer en même temps crée une force centrifuge qui rend l’ émulsion du lait végétal résultant particulièrement intense. C’est-à-dire, Vegan Milker® vous permet d’optimiser le système d’émulsion comme aucun autre système.

3- Temps consacré à l’élaboration : Presser avec le sac à lait demande du temps et de la patience. Si vous avez les deux, génial. nous-mêmes avant d’inventer le Vegan Milker® nous avons utilisé le sac avec succès pendant des années et nous sommes très heureux. Cependant avec Vegan Milker® nous réduisons le temps de fabrication à 5 minutes (y compris le nettoyage de l’ustensile) rendant la tâche plus pratique, rapide et motivante.

4- Polyvalence avec variété de graines et exhausteurs naturels de goût: le sac à lait sert à préparer des laits végétaux avec n’importe quelle graine sauf avec de petites graines dures comme le chanvre. De plus, lorsque le lait qui en résulte est épais ou dense, ou est fait avec de l’eau chaude, le filtrage à la main devient compliqué et peut s’éterniser. C’est le cas du lait d’avoine, du lait de lin ou d’autres céréales et de certains fruits secs. Avec Vegan Milker®, vous avez le lait végétal préparé rapidemenet, même que sa texture soit dense, légère ou crémeuse, car pour filtrer il n’est pas nécessaire de toucher le lait à la main.

5- Nettoyage : Les sacs à lait sont nettoyés facilement, mais comme tout chiffon de lin ou de coton et avec l’utilisation, finissent par casser. D’autre part, il faut bien sécher le tissu pour éviter la moisissure. Le filtre Vegan Milker®, en acier inoxydable, sèche plus tôt et est nettoyé en une minute sous le robinet. De plus, Vegan Milker® est conçu pour vous durer toute votre vie si vous l’utilisez correctement. Nous vous donnons deux ans de garantie

6- D’autres systèmes de cette catégorie : D’autres options pour filtrer les laits végétaux sont apparues aujourd’hui, comme le filtre CHEFN ou BESTONZON A9. Ce sont des options apparemment économiques mais rien d’optimal, car il y a des laits qui par leur texture n’ont jamais été bien filtrées par ces filtres sans une force externe de pression efficace, détail que ces ustensiles omettent. Ils se passent de tout type de pilon pour presser la pulpe.

Conclusion : Ce système ancestral fonctionne parfaitement et nous le recommandons à tout le monde.

Cependant, Vegan Milker est “le sac à lait du XXIe siècle” : C’est un système tout aussi simple et basique mais améliore l’émulsion, le temps de traitement et la qualité de filtrage.

Il est plus polyvalent et permet de faire sans toucher la nourriture avec les mains. Il suffit de tester personnellement les deux systèmes pour comprendre les différences.

2- “Veggie drinks maker” de LÉKUÉ

“Veggie Drinks Maker” est le nom original que nous avons donné à notre invention “Chufamix®; Veggie Drinks Maker” (aujourd’hui connu sous le nom de “Vegan Milker®”) et que LÉKUÉ n’a pas hésité à utiliser bien que la première et seule entreprise qui a employé au niveau international cet ensemble de mots anglo-saxons de 2012 à 2018 ait été Chufamix S.L. Et même si nous leur avons écrit plusieurs lettres demandant de ne pas confondre les gens, lettres auxquelles LÉKUÉ n’a jamais daigné répondre.

Mise à part cette question, celle de LÉKUÉ est a priori une proposition très attrayante dans laquelle ils ont adapté la typique “presse française” de faire du thé ou du café de style “Bodum®” pour l’élaboration de laits végétaux. Avec 15 euros de moins que Vegan Milker® et avec le soutien d’une marque aussi prestigieuse que Lékué, nous aurions déjà dû être balayés du marché, mais nous en restons les leaders. Pourquoi ?

Parce que l’ustensile de LÉKUÉ ne répond même pas aux expectatives du client. Nous expliquons ci-dessous tous les détails qui nous conduisent à faire une affirmation aussi catégorique en laissant de côté nos désaccords naturels par le manque de créativité de LÉKUÉ quand il s’agit de trouver un nom pour son ustensile :

Différences entre Veggie Drink Maker (Lékué) et Vegan Milker®

1- Brevet en tant qu’invention : En construisant son invention sur un système préexistant (la presse “française” de type BODUM®) LÉKUÉ n’offre aucune nouveauté ou avantage fonctionnel qui soit brevetable par rapport aux alternatives existantes au marché.

2- Efficacité dans le broyage et le filtrage : Le processus de préparation de Lékué est divisé en deux. La graine est d’abord broyée avec de l’eau à l’aide d’un mixeur manuel et une fois broyée, elle coule. Pour filtrer la pulpe de lait Lékué utilise une passoire-presse qui est poussée vers le fond du récipient, comme le système utilisé par les cafetières Bodum. Malheureusement, les trous de la presse sont de grande taille, semblables à ceux d’une passoire, de sorte que le filtrat est très déficient car des restes de graines passent dans le lait. Les restes de pulpe sont si grands qu’il faut repasser le lait avec une passoire plus petite que vous avez à la maison pour obtenir un lait sans grumeaux.

D’autre part, du moins dans la version qu’ils continuent à commercialiser aujourd’hui, une partie de la pulpe passe aussi à la boisson par les petits espaces qui, en appuyant, restent entre les côtés de la presse et le récipient.

3- Émulsion : L’émulsion centrifuge que permet l’ustensile de LÉKUÉ est minime, sinon nulle, puisqu’elle broie d’abord puis filtre.

4- Temps consacré à l’élaboration : Le temps de préparation est semblable à celui de Vegan Milker®, mais le résultat n’est pas bon pour ce que nous avons remarqué dans les points précédents.

5- Polyvalence avec variété de graines : La presse-filtre à maille de Lékué n’atteint pas le fond de l’ustensile. Pour cette raison, il ne sert pas à faire du lait de petites graines (par exemple, il n’arrive pas à presser 50 grammes d’avoine ou 100 grammes de riz, ou encore 100 grammes de chanvre ou d’alpiste, etc.). Son utilisation est réservée aux grandes graines comme les fruits secs et la chufa, et en outre, vous oblige à utiliser au moins 100 grammes, si vous voulez pouvoir presser la pulpe correctement (de sorte que l’option de choisir librement le type et la quantité de graines que nous voulons utiliser pour faire le lait disparaît). Avec Vegan Milker® ce n’est pas un problème, car il permet de jouer avec toutes sortes de graines et de quantités à notre guise.

6- Propreté : Comme Vegan Milker, l’ustensile de Lékué est facilement nettoyé, à l’exception de la presse qui a deux petits trous dans la partie inférieure où la pulpe s’accumule inévitablement et il faut insister pour les nettoyer correctement.

7- D’autres systèmes de cette catégorie : nous ne connaissons pas d’autres ustensiles qui suivent ce système de fabrication bien qu’en l’absence de brevet, il soit probable que d’autres grandes marques les copieront si le monde des laits végétaux maison continue à croitre.

Conclusion : La proposition de Lékué doit encore être améliorée pour devenir efficace. Pour l’instant, elle ne sert pas à faire du lait de céréales ou de petites graines. Pour faire du lait de fruits secs, en suivant les instructions de l’ustensile, il faut utiliser 100 grammes pour 600ml de lait quand avec Vegan Milker® et en appliquant le truc de la “double extraction” vidéo avec les mêmes 100 grammes nous pouvons obtenir 1,5 litres de lait de fruits secs plus crémeux et sans grumeaux que les 600ml de LÉKUÉ).

Bref, un ustensile qui à priori semble bon marché, nous revient cher !

3- Machines automatiques ou électriques pour la préparation des laits végétaux

Nous trouverons de nombreuses marques qui offrent ce type de machines électriques spécialisées dans la fabrication de laits végétaux qui accomplissent modestement et correctement leur travail. Elles ont toutes un design et un prix similaires, sont fabriquées en Chine et peuvent être personnalisées avec votre logo pour n’importe quelle entreprise prête à acheter un minimum de 2000 unités.

Nous avons séparé les machines en deux groupes : ceux de type ‘Termo’ et ceux de type ‘Nespresso’, pour mieux comprendre leurs nuances.

3.1- Machines genre: Soyabella, Vegan Star, Almond Cow, Soya electric, etc.

1- Efficacité dans le broyage et le filtrage : Comme vous pouvez le voir dans le découpage de la Soyabella ou dans les instructions d’utilisation dans la vidéo d’Almond Cow, la machine dispose de lames en forme d’hélice qui sont fixes, pour broyer les graines qui sont mises dans un filtre. Ce filtre est immergé dans le récipient avec de l’eau et on appuie sur un bouton qui active les hélices.

Ces machines n’ont aucun système intégré pour le pressage de la pulpe, ce qui oblige à gaspiller toute la boisson qui reste concentrée dans la pulpe ou à chercher une autre forme de pressage.

Vegan Milker® ou le sac à lait sont significativement plus efficaces en permettant une plus grande adaptabilité à tous les types de graines, même les plus petites, pour la simple raison que les hélices du batteur à main ou “minipimer” vont de haut en bas à la recherche des graines tandis que sur ces machines leurs hélices restent immobiles à l’intérieur du filtre au sommet de la machine. Le sac à lait et Vegan Milker® permettent de bien presser la pulpe pour obtenir toute l’essence piégée dans celui-ci.

2- Temps consacré à l’élaboration : Selon le programme que nous choisissons pour chaque type de boisson, le temps de préparation moyen varie entre 5 et 20 minutes. Si on le compare aux 1-3 minutes maximum que nécessite un mixeur manuel en combinaison avec Vegan Milker®, ce type de machine ne nous apporte pas de rapidité dans le processus.

3- Émulsion : Dans le cas particulier des laits végétaux fabriqués à partir de grandes graines, ces machines fournissent une bonne capacité émulsifiante. Cependant, la surface de filtrage de la maille en acier Vegan Milker® multiplie par 5 (en cm2) celle de ces machines, ce qui joint à ce que l’hélice du batteur à main monte et descend en cherchant les graines, augmente significativement la capacité émulsifiante de Vegan Milker® versus ces machines.

4- Polyvalence avec variété de graines : Contrairement à Vegan Milker, ® capable de produire des laits végétaux à partir de n’importe quelle graine, ces machines sont limitées. Elles sont conçues pour broyer de grandes graines comme le soja ou les fruits secs, mais elles ne sont pas aussi efficaces avec de petites graines comme le quinoa, le sésame, le chanvre, etc. Bien que certaines d’entre elles proposent des programmes pour les petites graines, sont des programmes spéciaux qui font d’abord cuire les graines puis les broyer, ce qui augmente considérablement la consommation d’énergie et le temps de préparation.

5- Visibilité du processus : Avec le mixeur manuel à Vegan Milker® ou un mixeur de table, vous pouvez observer le processus intégral d’élaboration du lait végétal parce que son récipient est transparent. Dans ces machines, cependant, vous ne voyez rien de ce qui se passe en elles.

6- Consommation d’énergie : Ces machines ont des programmes pour chauffer, cuire ou faire bouillir le lait. Certaines obligent même à faire votre lait végétal pendant que vous le faites bouillir. Pour ce faire, ils disposent de plaques électriques dont la consommation dépasse de loin celle du mélangeur à main utilisé avec Vegan Milker ou le sac à linge.

7- Autres systèmes de cette catégorie : Cette catégorie d’ustensiles est celle qui offre le plus de modèles ou de marques. Toutes les marques sont de fabrication chinoise et la plupart de qualité douteuse. Certaines d’entre elles comportent également la possibilité de faire des soupes chaudes et des purées de légumes: IKHOS, DAETING, MAXXO SOYAMAKER A10, BB VEGETAL C3, VEGAN REVOLUTION E5, IDAVEE E6, VEGAN STAR etc.

Conclusion : Dans cette comparaison en particulier, Vegan Milker by Chufamix apporte simplicité, efficacité et plus de polyvalence.

3.2- Machines genre ‘Expresso’: Springlane (MILA), o la récente ‘Vegan Milk Maker’ (CREATE)

Nous avons été frappés par cette nouvelle version de la machine à lait végétal. Ce sont les machines les plus chères de cette catégorie qui affichent un design très attrayant, genre Nespresso®. Le rapport que nous présentons est basé sur les échantillons prélevés avec le Vegan Milk Maker (Create).

1- Efficacité dans le broyage et le filtrage : Apporte un espace de broyage sans filtre avec une lame très puissante. Le réservoir de broyage est fermé par un couvercle hermétique muni d’une soupape de vapeur. Une fois le mélange cuit et broyé, le lait est expulsé dans le pot. La graine est broyée à l’aide d’eau chaude dans le réservoir de broyage jusqu’à sa disparition. Il ne reste plus de pulpe. Pas de système de filtration, pas de pressage. Comme il n’y a pas de filtration, les particules de la graine restent dans le lait et peut être désagréable au palais. C’est très évident avec le lait d’amande et de soja. Si nous voulons un lait sans grumeaux, nous devons passer le lait à l’aide d’un autre système.

Disons que la graine est micro-broyée dans la boisson, ce qui rend la texture plus que dense, pâteuse et vous pouvez mâcher les grumeaux des fruits secs. Le filtrage est donc très déficient.

‘Create’ apporte un système qui va bien pour faire des laits de céréales en flocons ou cuits et crèmes, mais qui est très déficient pour un lait végétal de fruits secs ou de petites graines crues.

2- Émulsion : Les lames sont très puissantes et accomplissent largement l’action de broyer la graine à l’aide de l’eau chaude. Le processus commence doucement et augmente la puissance jusqu’à désintégrer la graine. Lorsque le lait est éjecté dans le pot tombe fortement et casse dans le pot montrant une texture mousseuse et bien émulsionnée. Cependant, nous sommes déçus quand nous le goutons et que nous sentons la semence dans la bouche.

3- Capacité : Même si vous cochez des options de 0,4L à 1,5L. Le fonctionnement idéal de la machine est donné avec 0,6L, qui est le volume du réservoir concasseur. Si vous voulez faire plus de quantité, vous nous servirez d’abord les 0,6L de boisson, puis vous remplirez le pichet plus d’eau chaude jusqu’à atteindre le volume que nous voulons obtenir.

La quantité de graines est également très limitée et varie entre 30 g minimum et 80 g maximum. Mettre plus de graines peut produire des accidents comme déversement d’eau chaude ou obstruction des canaux avec son conséquent “bip” d’urgence pour vider le réservoir. La photo avec le réservoir plein est fausse : si nous remplissons le réservoir comme marque l’image, nous aurons l’accident de renversement !

4- Polyvalence : Peu polyvalent en termes de temps de préparation et de format des semences à utiliser. Il n’admet pas de petites graines brutes, ni d’eau naturelle dans les processus d’élaboration. Les programmes sont prédéfinis à certaines quantités d’eau et de semences. Si la quantité est augmentée ou réduite, l’expérience peut être un désastre, générant des déversements d’eau ou des blocages dans le programme.

D’autre part, il broie toujours avec de l’eau très chaude, il n’y a pas l’option de préparation de lait végétal avec de l’eau naturelle. Attention parce que l’eau chaude est intéressante à utiliser pour préparer des laits de céréales ou de soja, cependant, son utilisation est déconseillée dans les laits de fruits secs, petites graines et horchatas, car ces graines sont sensibles à la chaleur et se détériorent rapidement si elles sont cuites. Ou dans certaines graines, il active la fibre qui transforme la boisson en purée pâteuse.

5- Temps de préparation (pour la préparation 0,6L) : Minimum 17 minutes de traitement pour chaque boisson + 5 minutes de nettoyage automatique + 5 minutes de séchage automatique = 27 minutes.

6- Nettoyage : Le pot de lait, le réservoir d’eau, le couvercle du réservoir de broyage et la grille inférieure d’appui sont nettoyés à la main. Cependant, la partie interne de la machine, le réservoir concasseur et canal d’éjection, doit être nettoyé avec le programme de nettoyage et de séchage automatiques qui durent au total 10 minutes et utilisent pour cela de l’eau chaude.

7- Consommation d’énergie : Elles impliquent une consommation d’énergie exorbitante par rapport à l’énergie qui est employée avec un système plus simple comme une Vegan Milker ou le sac à lait. Quel que soit le lait que nous voulons faire, elles nous obligent à faire bouillir l’eau et à utiliser le broyeur à haute puissance. C’est une consommation excessive pour produire 0,6 L de lait végétal. En plus du processus de fabrication, la machine nécessite plus d’énergie pour son nettoyage. Le programme réchauffe à nouveau l’eau et déplace le broyeur pour le nettoyage final et le séchage du réservoir intérieur.

8- Visibilité : Il n’est pas possible d’observer le processus de broyage car tout se passe dans un espace caché.

Conclusion : Les machines décrites ici sont entre 3, 4 et jusqu’à 6 fois plus chères que Vegan Milker. Esthétiquement, elles peuvent être attrayantes, mais fonctionnellement elles sont très loin de la simplicité, la rapidité, l’efficacité et la polyvalence pour toute graine que Vegan Milker® nous procure.

4- Autres machines et robots intéressants:

Les synergies avec d’autres options plus générales sont brièvement décrites ci-après. Ce sont des machines qui servent à tout faire, ce qui à priori peut nous tromper en pensant qu’elles servent aussi à faire des laits végétaux. Résumons ce que chacune d’entre elles peut apporter quand nous voulons préparer un lait végétal à la maison.

4.1- Thermomix

Le Thermomix est un excellent robot de cuisine mais ne filtre pas ni émulsionne les semences.

Cependant, on peut rapidement moudre à sec les semences les plus dures et même de gros calibre comme le souchet, la noisette, l’épeautre, etc., les mettre dans le  et faire son lait végétal sans devoir les tremper toute la nuit.

Conclusion : Thermomix et Vegan Milker offrent une complémentarité technique totale.

4.2- Vitamix 

Nous sommes des adeptes du Vitamix. Fabriquée aux USA, elle est la « Rolls Royce » des machines pour élaborer « smoothies » et laits végétaux.

Le Vitamix, à la différence du Thermomix, ne cuisine pas de manière intelligente, mais elle a la fonction de filtrage inclue.

Malgré cela, le processus d’élaboration du lait et le nettoyage postérieur de l’appareil sont significativement plus complexes qu’avec Vegan Milker.

On ne peut, non plus, presser la pulpe résiduelle avec la même facilité que celle qu’offre Vegan MIlker.

Néanmoins, de même qu’avec le Thermomix, nos utilisateurs l’utilisent pour moudre à sec les semences et évitent ainsi le trempage préalable.

Conclusion : Comme nous a dit, à la foire Biofach (Allemagne), un expert utilisateur du Vitamix :

La Vitamix est une Rolls Royce mais Vegan MIlker est la roue !!!

D’ailleurs, de nombreux utilisateurs du Vitamix ont fini par acheter Vegan Milker en raison de sa parfaite complémentarité.

4.3-Nutribullet ou Magicbullet

Nutribullet et Magicbullet, qui sont annoncés en TV, fonctionnent peut-être bien avec certains fruits et légumes mais PAS avec les fruits secs et d’autres semences.

L’accessoire du type “filtre” qui est livré avec Nutribullet ne s’ajuste pas de manière hermétique et laisse donc passer de la pulpe entre les couteaux inférieurs.

Il en résulte un lait végétal avec des grumeaux et désagréable en bouche.

De plus, la quantité de lait que l’on peut élaborer est minime.

L’appareil peut s’endommager si l’on utilise des semences non appropriées (et la garantie est de difficile application).

Ne fonctionne pas avec des semences de petite taille.

Conclusion : Nous déconseillons l’achat de ces appareils pour élaborer des laits végétaux.

4.4 -Mixeur avec jarre et aceesoire “filtre”

Certains “mixeurs de table” sont livrés avec un accessoire filtre adaptable aux couteaux du mixeur. Cela fonctionne très bien avec les fruits et légumes et mieux que Nutribullet avec les fruits secs et autres semences.

Cependant, le raccord du filtre n’est pas hermétique et une partie de la pulpe passe dans le lait végétal, ce qui lui donne une texture peu agréable.

L’introduction des semences dans le filtre et l’introduction de celui-ci dans le mixeur est compliqué et, aussi, pour l’en sortir à la fin de l’opération. De plus, la pulpe s’amasse à l’intérieur du filtre et on ne peut vraiment terminer l’extraction de la boisson.

Conclusion : Si vous désirez faire des laits végétaux et aussi des crèmes et des jus, achetez un mixeur plongeant puissant avec tous ses accessoires et un Vegan MIlker. Vous serez satisfait.

4.5- Slowejuicers

Les Slowjuicers sont des appareils spécialisés pour transformer les fruits et légumes.
Nous savons que certaines peuvent également transformer des graines et des fruits secs, alors que la plupart ne le peuvent pas.
En ce moment, nous n’avons pu essayer personnellement que la plus prestigieuse et la plus chère d’entre elles, la «Kuvings».

La première chose à souligner est que ce Slowjuicer ne moud pas, elle presse à froid ; c’est-à-dire qu’elle n’est pas équipée de couteaux mais d’une presse.

Le résultat avec des fruits et légumes est positif mais avec des graines et des fruits secs : 

  • L’efficacité à émulsionner est très réduite. Ceci est la raison pour laquelle son livre de recettes officiel et actuel recommande d’employer 150 grammes de soja pour élaborer 200 ml de lait de soja, ou 180 grammes d’amandes pour obtenir 250 ml (un verre) de lait d’amandes.
    Avec ces mêmes 180 gramme, la Vegan Milker vous permet d’obtenir un litre de lait d’amandes bien crémeux, et avec cette quantité de soja, elle vous donne au moins 1,5 litre de lait de soja.
  • Elle ne peut transformer correctement les petites graines parce que la presse a été conçue pour l’usage de fruits et légumes.
  • La pulpe restante est extrêmement humide et contient une grande partie de l’essence des graines ou fruits secs qui devrait se trouver dans le lait et non dans la pulpe.

Conclusion : Si vous l’achetez pour faire des laits végétaux, assurez-vous qu’elle peut transformer les graines correctement et efficacement.

5- Moudre les semences sans filtrer 

Certains croient que si on peut manger une noix ou une amande, on peut également en extraire directement, en y ajoutant de l’eau, un excellent lait végétal.

Souvent, on nous a dit que le “filtre” n’est pas nécessaire.

Et alors, des millions de personnes, durant des milliers d’années, se sont trompées en se donnant la peine de filtrer leurs laits pour rien.

Conclusion : Avec le mixeur plongeant ou de table, broyez 150 grammes de noix dans 1 litre d’eau, en le sucrant à votre goût. Goûtez ce « lait épais » et si cela vous plaît, c’est parfait… Vous n’avez pas besoin de notre Vegan MIlker !

CONCLUSION FINALE :

Avec la tranquillité de celui qui sait qu’il donne un bon conseil, nous affirmons que:

Aujourd’hui, il n’existe pas de système plus SIMPLE, rapide et efficace pour extraire les «laits végétaux» que Vegan Milker.

Nous espérons que cet article ait éclairé un peu votre chemin dans la recherche du système le meilleur.

De toute manière, nous croyons que le mieux est de faire votre propre expérience chez vos amis qui ont l’un de ces appareils ou ustensiles.

Rien ne vaut l’expérience personnelle.

Punch de Noël végétalien Renforcez vos défenses avec du lait et des jus
  • Vegan Milker Soul

    Vegan Milker Soul

    49,90
  • Vegan Milker Classic

    29,90

S'inscrire à la newsletter

Entradas relacionadas

Arômes naturels pour améliorer les laits végétaux

Arômes naturels pour améliorer les laits végétaux

Contrairement aux laits de fruits secs faits maison qui sont délicieux, les laits de céréales comme le lait de riz ou d’avoine peuvent être fades. Ça arrive aux personnes qui ont le palais habitué au goût des laits végétaux industriels. Mais cela a un remède facile...

Renforcez vos défenses avec du lait et des jus

Renforcez vos défenses avec du lait et des jus

Maintenir le système immunitaire fort est un excellent remède pour prévenir toutes sortes de maladies et jouir d’une bonne santé. Le faire est facile, gratuit et peut être agréable. Le système immunitaire est renforcé naturellement et efficacement si nous prenons soin...

Comment faire des Cosmétiques Comestibles avec des pulpes?

Comment faire des Cosmétiques Comestibles avec des pulpes?

Aujourd'hui, nous vous donnons des idées de cosmétiques comestibles, c’est une façon de plus de recycler les pulpes des laits végétaux fait maison, qui, nous l'espérons, vous plaira. Nous vous proposons des recettes simples pour transformer les pulpes en cosmétiques...

2 Commentaires

  1. M. Payet

    Bonjour,

    Je trouve présomptueux la manière dont vous dénigrez la concurrence alors que votre produit est très très loin d’être parfait.

    j’ai fait l’acquisition il y a quelques années d’un shuffa mix que j’ai retourné a cause de ses lacunes.

    premièrement pour un appareil dit sain il y a beaucoup de plastique en contact avec le lait dans sa composition.
    deuxièmement votre système de presse a pulpe est inefficace car bien que rien ne passe les filtres en inox il est impossible d’obtenir une matière s’éloignant d’humide.
    j’ai réalisé du lait de coco lors de mon test de l’ustensile et lors de la phase de pressage j’ai été désagréablement surpris de voir la pulpe remonter de chaque coté du pilon le long des filtres ce qui m’a empêché d’obtenir un résultat aussi sec qu’avec un simple sac a lai, pire, la pulpe restait humide donc gaspillage d’essence .

    troisièmement votre ustensile dépend beaucoup de la qualité du mixeur plongeur utilisé.

    pour résumer votre shuffa mix est certes pratique mais il est loin de dépasser la concurrence ou la simple association d’un mixeur blender et d’un sac a lait et d’un peu d’huile de coude.

    je ne pourrais que vous conseiller de tester les produits concurrents et d’améliorer vos produits avant d’écrire des comparatifs aussi peu objectifs.

    Réponse
    • lechevegetal

      Salut M. Payet,
      merci de partager votre expérience avec Chufamix. D’après ce que vous dites dans votre description, il semble que vous n’ayez pas suivi les instructions sur la façon d’utiliser correctement le mortier. Voici un lien vers une vidéo de démonstration très utile pour vous aider à éviter les erreurs avec le mortier. https://www.youtube.com/watch?v=k1693D041Ww&t=1s
      En revanche, vous nous invitez à essayer le reste des outils, mais je suis au regret de vous dire que nous l’avons fait. Nous les avons tous essayés et avant d’inventer le Vegan Milker, nous avons utilisé le sac pendant très longtemps.
      Nous n’avons rien contre les autres outils, nous voulions simplement montrer les avantages et les inconvénients de chacun d’entre eux et sans aucun doute, nous estimons que Vegan Milker est la meilleure option. Cela se produit également dans d’autres forums d’évaluation comme Amazon ou Trustpilot.
      De toute façon, les évaluations sont des opinions subjectives et vous êtes très libre d’avoir et de montrer les vôtres.
      Merci pour votre opinion.

      Réponse

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Pin It on Pinterest