Démarrer / Trucs et astuces / L'alimentation et les droits / Lait végétal naturel ou lait végétal industriel – une comparaison

Lait végétal naturel ou lait végétal industriel – une comparaison

lait d´amandes et scorbut

Voilà un sujet sur lequel il est important de revenir pour que les choses soient bien claires.

Beaucoup de consommateurs de laits végétaux se laissent tromper par le design accrocheur des briques de lait végétal dans les magasins et leurs slogans trompeurs qui y sont imprimés : « naturel », par exemple, nous laisse penser que ce sera aussi bien que « fait à la maison »…
Analysons, une par une, les différences entre les laits végétaux faits à la maison et les « laits » industriels.

La différence principale est le contenu nutritionnel.
Les nutriments peuvent se classer en deux grands groupes: les macronutriments – glucides, lipides et protéines – et les micronutriments (vitamines et oligo-éléments). Le lait fait-maison contient toute la gamme des macro- et micronutriments des grains ou noix que vous avez utilisés. Vous trouverez plus d’informations sur ce sujet dans l’article : « Quels nutriments de la graine passent dans le lait végétal ? »

Les nutriments du lait fait-maison sont encore « vivants » ; ils se transforment pour faire fermenter le lait. La preuve, si vous gardez votre lait au réfrigérateur pour ralentir ce processus de fermentation, le goût de votre lait et ses propriétés nutritionnelles s’amélioreront jour après jour. Vous pourrez le conserver ainsi de 3 à 7 jours.

chufamix saludableLe lait en briques du commerce est lui, soumis à des procédés de pasteurisation et/ou de stérilisation pour augmenter considérablement sa durée de vie pour avoir le temps de lui faire franchir toutes les étapes des circuits de distribution et qu’il puisse encore rester un certain temps sur les rayonnages des magasins. La date limite d’utilisation d’un lait industriel en brique est couramment de 2 ans.
Tout cela pour simplement pouvoir commercialiser ces produits, et donc, gagner de l’argent avec des produits alimentaires – qui n’ont plus grand-chose à voir avec des aliments !
Ces méthodes de conservation exposent le lait à des pics de chaleur allant de 80 °C à 160 °C afin d’éliminer tous les microéléments susceptibles de faire évoluer la structure chimique du lait et de le faire « tourner ». Or, ces microéléments sont justement des nutriments importants, enzymes, vitamines, etc.

Nous payons donc cher le côté pratique des laits industriels qui, s’ils donnent l’apparence de produits naturels, effectivement végétariens, sans lactose, sans gluten et faciles d’emploi, ne sont pas si sains que ça, et certainement pas naturels.
Il est important de bien avoir à l’esprit que d’un point de vue nutritionnel, ils n’ont rien à voir avec les laits fait-maison.

agriculture chufamix

La deuxième différence est que, dans la plupart des cas, les laits industriels ne font pas mention de l’origine des ingrédients employés, en particulier de l’ingrédient principal, la graine ou noix. Alors que lorsqu’on fait son lait chez soi, on choisit ses ingrédients en connaissance de cause. Chacun décide des ingrédients qu’il va utiliser, de leur provenance (locale si possible), et du fournisseur…

La troisième différence est le prix.
Actuellement, la consommation de laits végétaux explose. Si on tient en compte le coût des éléments de base de ces laits (riz, avoine, soja, amandes, etc.) et le pourcentage de ces éléments dans leur composition – le plus souvent entre 4 et 18 % –, le prix des laits industriels est proprement exorbitant.
Les prix oscillent entre 1,50 € et plus de 3 € selon la marque et le type de lait.
Au cours de nos nombreux voyages en Europe nous avons observé que cette situation se répète partout.

le prix chufamix

Par contre, si on fait soi-même son lait à la maison à partir de graines bio, le coût est incomparablement plus bas. Un litre de lait d’avoine par exemple, reviendra à 20 centimes d’euro, un litre de lait de riz ou de soja à 35 centimes, un lait de cacahuète à 1 euro et un lait d’amande, le plus cher du marché, coûtera autour de 2 euros. Sans compter que la pulpe qui nous reste après avoir extrait le lait va nous servir à élaborer un plat et donc nous permettre d’économiser encore sur notre alimentation.
En outre, cette pulpe peut aussi servir à une deuxième extraction d’un demi-litre de lait, à utiliser en cuisine par exemple.
Vous trouverez d’autres informations sur ce sujet dans l’article sur l’histoire des laits végétaux fait-maison.

Pour terminer, il faut également considérer l’empreinte écologique considérable des laits industriels, qui résultent d’un processus industriel lourd, avec une grande consommation d’énergie, d’eau, et qui ont été transportés sur de grandes distances, autant en ce qui concerne les éléments de base que les produits finis, qui sont livrés à des milliers de points de vente.

chufamix terreAujourd’hui, il est important d’orienter notre consommation vers des produits locaux (cf. le mouvement des « locavores » ), de saison, qui ne demandent pas de transformation, d’emballage élaboré, ni de logistique compliquée pour être rendus accessibles au consommateur final.

Pour ce qui est de l’électricité, avec votre Chufamix, vous allez consommer quelque 20 watts d’électricité avec le mixeur.

Il y a enfin la question du recyclage des emballages. Devoir recycler une brique vide pour chaque litre de lait consommé suppose un énorme coût pour la collectivité.
Pour bien comprendre ce problème, nous avons fait une vidéo au cours d’un de nos voyages en Asie, qui montre comment des tonnes de déchets plastiques se retrouvent sur des plages, rejetés par la mer. Elle n’est pas encore traduite en français mais le sera bientôt

Nous espérons que cet article vous aura apporté des éclaircissements sur cette question importante des produits faits à la maison, une habitude qui s’est perdue au cours de ces 50 dernières années, et que nous ferions bien de récupérer.

Pour ta santé et celle de la planète, fais-le chez toi !

Le cacao équitable et solidaire pour nos laits végétaux Lait d’alpiste et ses propriétés
  • Vegan Milker Soul

    Vegan Milker Soul

    49,90
  • Vegan Milker Classic

    29,90

S'inscrire à la newsletter

Entradas relacionadas

Le cacao équitable et solidaire pour nos laits végétaux

Le cacao équitable et solidaire pour nos laits végétaux

« Chocolater » les laits végétaux est un des trucs employés par les mamans ChufaMixeuses pour habituer leurs enfants (qu’ils soient ou non intolérants au lactose ou au gluten) à boire des laits végétaux. Nous avons participé récemment à une dégustation de chocolats...

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Pin It on Pinterest

Share This