Lait de noix de cajou avec stévia

cashewstevia

La noix de cajou est un des fruits secs les plus connus au monde ; son lait, en plus d’être délicieux, convient aux personnes allergiques puisqu’il ne contient ni gluten ni lactose.

Dans cette recette, nous vous proposons de la sucrer avec de la stévia, une alternative très salutaire pour édulcorer nos laits végétaux.

Ingrédients :

  • 1 litre d’eau
  • 120 grammes de noix de cajou
  • 1 CàC de stévia (ou quelques feuilles)
  • 1 pincée de sel

Préparation :

  1. À part, faire une infusion du stévia
  2. Filtrer et verser l’infusion dans le récipient de la ChufaMix, avec ¾ de litre d’eau
  3. Introduire les noix de cajou dans le filtre avec la pincée de sel
  4. Mixer pendant environ 1 minute
  5. Laisser macérer 10 minutes.
  6. Retirer ensuite le filtre et presser lentement avec le pilon pour en extraire les dernières gouttes.
  7. Réserver la pulpe pour la manger telle quelle ou en faire une crème du type «humus». Elle aussi est délicieuse !

Conseils et alternatives :

  • Ce fruit a un goût tel qu’il se suffit à lui-même : des noix de cajou, de l’eau et du sel sont les ingrédients suffisants mais vous êtes, bien sûr, libres d’y ajouter de la vanille, de la cannelle, du gingembre… Tout en restant le plus naturel possible.
  • Dans cette recette, nous avons sucré le lait avec de la stévia comme alternative ; cependant, si vous préférez un goût plus traditionnel, édulcorez comme d’habitude avec deux dattes, une cuillère de sirop, du sucre de canne ou du miel…
  • On peut également ajouter une CàC de stévia directement dans le filtre évitant ainsi l’infusion préalable. Dans ce cas, son goût est plus doux.
  • La pulpe de la noix de cajou a une texture très huileuse, semblable à du beurre ou de la crème de fruits secs. Elle convient très bien pour être tartinée telle quelle ou pour être mélangée avec du cacao et en faire un «nutella» maison. En y ajoutant des épices de votre choix, un peu d’ail haché, du citron et de l’huile, vous en ferez un «humus».
  • La pulpe, de même que le lait, a une durée de vie de 3 à 5 jours au frigo ; mais, elle est tellement savoureuse qu’elle aura disparu après 2 jours.

Irrésistible !

Quels nutriments de la graine passent dans le lait végétal ? Salade avec pulpe d’amande
  • ÉPUISÉ

    MÜLSI Soul Reconditionné

    39,00
  • core piezas

    CORE

    31,80

S'inscrire à la newsletter

Entradas relacionadas

Chai Latte

Chai Latte

Cette recette de chai latte a été inventée par nos distributeurs néo-zélandais @rogers_homewares pour "The food show" à Auckland cet été. Outre le cafè latte, le chai latte a également connu un succès retentissant. Ma curiosité pour les nouvelles saveurs m'a poussée à...

Lait d’amande granitée

Lait d’amande granitée

Si vous voyagez aux îles Baléares ou dans le bassin méditerranéen, vous pourrez profiter entre autres d’un orgeat (horchata) ou du lait d’amande granités. Le "granissat d’ametla", comme on l’appelle dans la région, est une boisson populaire qui jouit d’une grande...

Lait de pistaches

Lait de pistaches

C'est au salon de l’alimentation écologique Biofach 2014 que nous avons fait pour la première fois un lait de pistaches . Nous aimons beaucoup experimenter avec de nouvelles graines et quand nous avons vu le stand de "pistaches ibériques" (Albacete, Espagne) le coup...

2 Commentaires

  1. Isabelle Carpentier

    Bonjour, je bois souvent dans des recettes qu’il faut faire tremper les fruits secs 12h dans l’eau avant de réaliser le lait vegetal. Vous n’en parlez pas?? Est ce nécessaire ?? Merci pour votre réponse. Belle soirée.

    Réponse
    • lechevegetal

      Bonjour Isabelle, je suis contente que vous posiez la question du trempage car cela me permet de donner mon point de vue sur le sujet.

      Lorsque vous achetez des graines entières crues, que ce soit dans votre jardin, en vrac ou emballées, si elles sont biologiques, la plupart d’entre elles conviennent à la consommation humaine sans aucun traitement préalable et vous pouvez les laver à l’eau – si vous le souhaitez – mais c’est un processus recommandé, en particulier dans le cas des céréales.

      Pourquoi dis-je que la plupart d’entre elles peuvent être consommées sans traitement préalable ? Quelles sont les exceptions ? Dans le cas des graines dont la peau contient des inhibiteurs, comme les amandes, les graines à canaris, le soja, les arachides, il est conseillé de minimiser l’effet de ces inhibiteurs, soit en les faisant tremper et en jetant l’eau, soit en grillant la graine.

      Ces inhibiteurs ne sont pas dangereux, à moins que vous n’ingériez des quantités excessives de la graine, et le pire qui puisse arriver est qu’ils inhibent l’absorption de certains minéraux dans votre corps, rien de plus. Par exemple, si vous mangez des amandes avec la peau sans les faire tremper, au lieu d’obtenir 100 % du calcium fourni par l’amande, vous en obtiendrez 80 % (environ).

      Le reste des graines comme les noisettes, les noix, les pistaches, les graines de toutes sortes, etc. n’ont pas besoin d’être trempées ou lavées au préalable.

      Pour simplifier ce sujet, je vous suggère d’utiliser votre bon sens, car parfois, avec tant de théories nutritionnelles modernes, nous nous embrouillons.

      Les êtres humains consomment des graines sans les faire tremper depuis TOUTE LEUR EXISTENCE. Lorsque nous cassons une noix, nous la mangeons tout simplement. Elles sont conçues pour être mangées par nous et de nombreux autres animaux "sans cuisson". Votre arrière-arrière-grand-mère mangeait-elle une noix trempée au préalable ? Je pense que non.

      Dans les livres de cuisine médiévaux que nous avons consultés pour connaître les processus de fabrication des anciens laits végétaux, certaines graines étaient trempées afin de les hydrater pour mieux les presser. D’autres graines, comme le riz, étaient cuites avant la fabrication du lait. Cela facilitait le processus, car ils n’avaient pas de mixeurs électriques.

      La seule nouveauté de notre époque moderne, ce sont les pesticides utilisés dans l’agriculture industrielle. Si vous achetez des graines qui ne sont pas biologiques, le niveau de toxines est déjà incontrôlable et elles ont probablement des traces de pesticides dans la peau et même dans la chair, ce dont il est très difficile de se débarrasser. Donc pour que vos graines soient adaptées et non toxiques, je vous recommande de consommer des graines biologiques. Santé !

      Réponse

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pin It on Pinterest